Vous êtes ici : Accueil > Les procédés > Moulage par enroulement filamentaire
Moulage par enroulement filamentaire : Principe

Procédé automatisé limité au moulage des pièces de révolution (tube, cône, réservoir, silo...). Pour les thermodurcissables, les renforts sous forme de rovings sont enroulés autour d'un mandrin, après passage dans un bain de résine catalysée. Pour les thermoplastiques, les renforts pré-assemblés de matrice thermoplastique sont enroulés autour d'un mandrin. L'enroulement proprement dit s'effectue sur un moule mis en rotation.

 

Le système de guidage de la nappe se déplace le long du mandrin par un mouvement de va-et-vient. Le réglage de cette vitesse de déplacement par rapport à la vitesse de rotation du mandrin permettra d'obtenir soit un enroulement circonférentiel (mèches déposées perpendiculairement à l'axe du mandrin), soit un enroulement hélicoïdal. Le système de guidage de la nappe peut lui-même être animé d'un mouvement de rotation autour du mandrin : on a alors un enroulement satellite. La part de la main d'oeuvre est réduite, les cadences importantes, mais l'investissement est élevé et seule la surface interne est lisse.

Applications

- Isolateur haute pression
- Pipeline
- Tube, bouteille citerne sous pression
- Flèche, bâton de ski
- Fuselage d'avion
- Sous marin

Avantages - Inconvénients

AvantagesInconvénients
- Pièce à haute résistance mécanique à haut taux de renforcement - Pas de possibilités de variation de section
- Très grande latitude dimensionnelle - Une seule face lisse
- Part de la main d'oeuvre réduite, large mécanisation - Investissements relativement élevés
- Cadences de production élevées  

Contactez-nous

innovation@compositec.com
Tél. 04 79 26 42 50